L’aventure a débuté, il y a déjà plus d’un an. Nous avions le rêve un peu fou de créer une chaîne solidaire autour d’un projet de tour du monde familial et humanitaire.

Nous avions oublié un grand nombre de choses et surtout nous avons été confrontés à de nombreux défis à relever. Il y a certainement eu un peu d’utopie dans tous ces chemins de traverse qui ont croisé notre destinée. Difficile de prévoir un burn, difficile le retour de Lucien à la maison avec des dettes, difficile de gérer 2 adolescents qui se cherchent et surtout très difficile de gérer la perte de salaire et les frais qui augmentent. L’hiver rigoureux n’a pas aidé, il a fallu apprendre à vivre en camping-car, il a fallu apprendre à domestiquer les éléments naturels. Nous sommes sortis de toutes ces épreuves avec un trou financier conséquent et aucune possibilité de changer notre avenir car chaque mois creusait d’avantage notre tombe.

La spirale s’est arrêtée quand nous avons pris la décision de prendre la route et de vivre vraiment en nomades. La première surprise que la route nous a offert est la rencontre avec Véronique et la décision de voyager ensemble. Cela a amené un bol d’air à notre projet. Nous avons désormais de nouveaux horizons. Notre voyage débute enfin sous de meilleurs cieux.

Depuis, la vie s’ouvre à nous. Nos deux amazones ont décidé de créer une page « F’âmes Nomades » pour partager leurs expériences de la route et créer une nouvelle entité afin de ramener de l’eau au moulin du projet.

Un grand merci à Lolo et Dodo qui nous ont donné ce petit coup de pouce qui nous a fait avancer. Merci à Baba pour son coup de main, Merci à Stéphane et Mathias pour les réparations sur Karumbé, Merci à Véronique qui nous a amené sa fraîcheur.

La route s’ouvre… Merci la vie.