Mon école fait le tour du Monde

Mon école fait le tour du Monde

L’idée est de trouver une école prête  à relever le défi d’un « échange interscolaire » à long terme. On pourrait même créer un club pour promouvoir et développer cette idée. Le projet consiste à réaliser un petit film avec quelques classes d’enfants entre 8 et  14 ans.  L’âge peut varier selon les personnes intéressées à participer. Le petit reportage serait composé de trois parties:

  1. « Je t’imagine… » Un petit questionnaire est fourni aux élèves avec quelques questions préparées à l’avance. Pour cette partie, nous aimerions travailler avec les professeurs embarqués dans cette aventure pour élaborer des questions pertinentes . Ce questionnaire aurait pour but de laisser les enfants décrire comment ils imaginent les autres enfants qui vont à l’école comme eux, partout dans le monde. Il montrerait aussi les rêves des enfants d’ici.
  2. « Planète récrée». Les élèves choisissent parmi les jeux de récrée usuels celui qu’ils vont mettre en scène. On est sûrs de pouvoir créer une « Encyclopédie mondiale des jeux d’enfants » à la fin du parcours.
  3. « Si tu étais ici, nous… » Petit reportage sur la vie et les activités qui sont proposées aux élèves . Ceci pourrait de faire comme une visite guidée de l’établissement, permettant ainsi aux « futurs amis » de se situer dans l’espace quand les échanges se feront entre écoles.

Une fois sur la route, on visitera les écoles voulant participer et nous ferons une projection des films faits. On récoltera de témoignages selon le même  procédé et essayerons de lancer un projet commun. Les documentaires faits pourront être utilisés dans un cadre tel que conférences, expositions-photo, etc. Au niveau des enseignants, on pourrait envisager de faire des travaux en groupe par écran interposé. Une sorte d’«Expo Mondiale». Les thèmes comme les animaux, les coutumes, l’Histoire pourraient être d’excellents moyens de faire naviguer textes et images faites par les  écoliers eux-mêmes.

Nous aimerions aussi, par le biais des réseaux sociaux, permettre à ces écoliers de renouer avec la pratique presque disparue des « Pen Friends », cette amitié qui se nourrit de lettres et échanges écrits. Cela donnerait au savoir ce côté instantané et ludique qu’ont les discussions entre amis et surtout cela contribuerait à l’ouverture des esprits,  à la lutte contre les préjugés.

Les enfants sont notre avenir et dans un contexte de peur, discours haineux et incompréhension, nous aimerions permettre aux plus jeunes de se connaître malgré la distance et s’entraider. Les réseaux sociaux ont suffisamment fait leurs preuves quand il s’agit de rallier les gens aux bonnes  causes.

On avoue avoir une très grande envie que l’école de Bex dise oui à ce projet, car Lucas aime énormément y habiter et y étudier. Bex est réellement l’endroit qui nous a permis de respirer et se ressourcer, Bex est bien plus qu’une ville gangrénée par la drogue comme certains veulent bien nous faire croire. Il y faut bon vivre, nous avons énormément apprécié la proximité des gens, leur sourire et leur bienveillance! Cela serait aussi une façon pour nous de remercier la Commune de tous les efforts entrepris pour rendre cette région si accueillante!