Author Archives: patrice.mottier@dureveaucieletoile.com

Suivez nous en direct sur notre page facebook

Category:Blog

Nous partageons notre quotidien et nos expériences jour après jour sur notre page Facebook, suivez nos aventures sur les routes du monde !


Interview Radio « Allo la Planête »

Category:Presse

Interview dans l’émission « Allo la Planête »





Août 2017, changements.

Category:Blog

La route, une façon de vivre, un art de vivre. Cela fait bientôt 3 mois que nous faisons l’expérience de la vie nomade. Nous n’étions pas préparés à beaucoup de choses, vraiment !!
Nous avons ouvert notre porte un peu trop, les Hippies sont parfois des « hippicrites », les plans qui semblent sûrs, sont parfois les plus instables, la promiscuité dans un si petit espace peut devenir une source de conflit. Un camping-car n’est pas un lieu figé, il vit et subit beaucoup de coups quand on y vit 24 heures sur 24.

Je ne parlerai même pas du manque de liberté qui est de plus en plus flagrant en Europe. Nous pensions pouvoir, tant que nous respections la nature et l’environnement, dormir sous les étoiles, manger avec la table dehors sans problème, profiter d’être libre pour découvrir sans contraintes. C’est très loin d’être le cas. Les pays mettent de plus en plus de règles contraignantes qui compliquent considérablement la vie nomade. C’est parfois à la limite du stupide mais c’est la loi et elle n’est pas faite pour les personnes libres. On a parfois l’impression que toutes les libertés sont enlevées discrètement et que cela devient difficile de ne pas être dans le système.

Nous n’avons pas pris la route pour être en conflit ou ne pas apprécier les sédentaires mais nous constatons qu’il nous est de plus en plus difficile d’accepter des « directives de vie » incohérentes et illogiques sans y réfléchir, s’y plier et pire encore les défendre.. .
La vie nomade amène aussi son lot de belles images, de superbes paysages, de personnages anachroniques et attachants. Elle forge le caractère comme aucune école.
Nous apprenons chaque jour.


L’aventure prend une nouvelle direction.

Category:Blog

L’aventure a débuté, il y a déjà plus d’un an. Nous avions le rêve un peu fou de créer une chaîne solidaire autour d’un projet de tour du monde familial et humanitaire.

Nous avions oublié un grand nombre de choses et surtout nous avons été confrontés à de nombreux défis à relever. Il y a certainement eu un peu d’utopie dans tous ces chemins de traverse qui ont croisé notre destinée. Difficile de prévoir un burn, difficile le retour de Lucien à la maison avec des dettes, difficile de gérer 2 adolescents qui se cherchent et surtout très difficile de gérer la perte de salaire et les frais qui augmentent. L’hiver rigoureux n’a pas aidé, il a fallu apprendre à vivre en camping-car, il a fallu apprendre à domestiquer les éléments naturels. Nous sommes sortis de toutes ces épreuves avec un trou financier conséquent et aucune possibilité de changer notre avenir car chaque mois creusait d’avantage notre tombe.

La spirale s’est arrêtée quand nous avons pris la décision de prendre la route et de vivre vraiment en nomades. La première surprise que la route nous a offert est la rencontre avec Véronique et la décision de voyager ensemble. Cela a amené un bol d’air à notre projet. Nous avons désormais de nouveaux horizons. Notre voyage débute enfin sous de meilleurs cieux.

Depuis, la vie s’ouvre à nous. Nos deux amazones ont décidé de créer une page « F’âmes Nomades » pour partager leurs expériences de la route et créer une nouvelle entité afin de ramener de l’eau au moulin du projet.

Un grand merci à Lolo et Dodo qui nous ont donné ce petit coup de pouce qui nous a fait avancer. Merci à Baba pour son coup de main, Merci à Stéphane et Mathias pour les réparations sur Karumbé, Merci à Véronique qui nous a amené sa fraîcheur.

La route s’ouvre… Merci la vie.


Une nouvelle vie et de nouveaux horizons

Category:Blog

Cela n’arrive qu’aux autres, voilà ce que je pensais avant de vivre cette dernière année. Non, cela n’arrive pas qu’aux autres. Un arrêt brutal d’une carrière peut entraîner une cascade de conséquences qu’on n’imagine absolument pas. Notre société a une manière très particulière de gérer les êtres humains, d’un côté il y a les entreprises, le marché et de l’autre la loi qui nous oblige à être efficaces et battants jusqu’à 65 ans.

Drôle de société où l’être humain est considéré comme un poids à 45, 50 ans et qui nous force, avec des lois, à assumer coute que coute. Avoir une casse remet en question toute une vie. ON passe d’une vie de privilégié à une vie très simple, sans moyens, avec éventuellement des actes de défaut de biens sans qu’on ait pu voir venir la chute.

Il n’y a pas que du négatif car plaie d’argent ne fait pas mourir. Ce type d’évènement amène à reconsidérer sa vie, à revoir ses priorités. Devenir nomade m’a réappris à regarder ce qui m’entoure, à réapprécier la lune, le paysage, les saisons. Dans la vie de nomade, les codes changent, la solidarité n’est pas un vain mot, l’erreur ne pardonne pas. Choisir un mauvais terrain peut entrainer des heures de dur labeur pour sortir le véhicule embourbé. Ne pas toujours vérifier son véhicule avant de partir, peut générer de la casse. Oublier le gaz ou l’eau amène à des longues recherches souvent à des heures indues.

Oui, pour la première fois aujourd’hui, j’ai des actes de défauts de biens, oui, j’ai des dettes (étonnamment les moins arrangeants sont l’état et les caisses maladies, j’en reparlerai) mais oui j’ai pris conscience de la nature individuelle de notre système et de son côté destructeur, comme disait Trust à son époque « Marche ou crève ». Il ne faut pas chuter dans notre système, il ne faut pas avoir un moment de faiblesse car il n’y aura aucune aide. J’ai aussi pris conscience que je pouvais vivre autrement, que je pouvais à ma petite échelle essayer d’amener ma petite pierre à l’édifice qui s’appelle Terre. Cela passe par des courses responsables dans la mesure du possible, cela passe par des achats plus espacés et mieux réfléchis, cela passe par prendre conscience de ce qui nous entoure et ne plus être dans le jugement mais dans la construction. Cela s’appelle la communication positive, cela s’appelle la communication non violente. Nous avons oublié dans cette société si codifiée l’essentiel : l’Être Humain.

Un coup de gueule écoresponsable !!! Et une volonté de débattre avec vous !!!

Bon dimanche.


Bonjour tout le monde !

Category:Blog

Notre site a subit une attaque, nous avons décidé de le refondre entièrement. L’hiver fut dur et désormais nous partons pour de nouvelles aventures. Ce site va devenir plus actif et plus coloré. N’hésitez pas à revenir nous trouver d’ici quelques semaines.
A bientôt avec une nouvelle identité visuelle.